ROBERT (M.)


ROBERT (M.)
ROBERT (M.)

ROBERT MARTHE (1914-1996)

Née à Paris, Marthe Robert fait ses études à la Sorbonne puis à l’université J. W. Goethe de Francfort-sur-le-Main. De retour à Paris, elle se lie d’amitié avec Roger Gilbert-Lecomte, Arthur Adamov et Antonin Artaud. En compagnie d’Adamov, elle fonde la revue L’Heure nouvelle , où elle publie ses premières traductions de Kafka. En 1946, après un voyage à Rodez où elle voit Antonin Artaud interné, elle aide Arthur Adamov et Michel de M’Uzan — son futur mari — à lancer chez les artistes et les écrivains un vaste mouvement d’opinion pour faire libérer le poète.

Fidèle traductrice de Kafka — on lui doit notamment les traductions du Journal , de la Correspondance 1902-1924 , des Lettres à Félice et de Préparatifs de noces à la campagne —, mais aussi de Goethe, de Nietzsche ou de Robert Walser, Marthe Robert est également connue comme essayiste et lectrice attentive. L’Ancien et le nouveau (1963), sous-titré «De Don Quichotte à Franz Kafka», inaugurait avec brio ce qu’on pourrait nommer «la manière Marthe Robert», qui se situe à la confluence de différents courants de pensée et qui peut se résumer en trois temps: une lecture psychanalytique (Marthe Robert fit une cure psychanalytique dont elle a tiré un livre, La Révolution psychanalytique ); une lecture des grands mythes fondateurs de notre modernité; enfin, une lecture plus personnelle d’où la passion, avec ses exigences et ses intransigeances, n’est pas exclue. Psychanalyse et judaïsme fournissent le sujet de l’essai sur Freud: D’Œdipe à Moïse (1974). Dans L’Ancien et le nouveau , Marthe Robert analyse le mouvement qui a traversé l’histoire du roman, à savoir, ainsi qu’elle l’écrit elle-même, «le mouvement d’une littérature qui, perpétuellement en quête d’elle-même, s’interroge, se met en cause, fait de ses doutes et de sa foi à l’égard de son propre message le sujet même de ses récits». Le livre devient alors «impossible, sans cesse à faire, sans cesse à recommencer». Dans Roman des origines et origines du roman (1972), elle s’intéresse au roman en tant que genre littéraire. Il lui apparaît comme l’unique moyen pour un individu de «reconstituer son histoire intérieure, ou, si l’on préfère, son roman originel». Et celui qui comprit sans doute le mieux cela, jusqu’à l’incarner de manière brûlante et absolue, c’est Kafka, dont Marthe Robert parle dans presque tous ses livres, décryptant inlassablement l’énigme qu’il a proposée au monde à travers son œuvre et sa vie. Dans Livre de lectures, I (1977), Marthe Robert confie, en notes éparses, le ravissement que lui procure la lecture quotidienne de cet écrivain. Elle avoue même s’être sentie devenir, certaines fois, «son double». Mais c’est dans Seul, comme Franz Kafka (1979) qu’elle a laissé libre cours à sa connaissance et à son amour de l’univers kafkaïen, en le resituant dans la tradition judaïque et en en analysant la structure, l’ambiguïté et la langue volontairement neutre, «sans qualités». Suivront un essai sur Flaubert: En haine du roman (1982), fortement marqué par la psychanalyse, et plusieurs autres «livres de lectures», dont La Tyrannie de l’imprimé (1984), où Marthe Robert se révèle une critique incisive, déplorant l’état de délabrement de la langue française et la pauvreté des comptes rendus littéraires dans laquelle elle voit «un symptôme de mort, ou tout au moins de grave maladie» de la littérature elle-même. Elle poursuit ces réflexions dans son quatrième livre de lectures, Le Puits de Babel (1987), ainsi intitulé d’après l’aphorisme de Kafka mis en exergue: «Nous creusons le puits de Babel.» La Traversée littéraire (1994) réunit une belle moisson d’articles, de conférences et d’essais publiés entre 1960 et 1993.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert R. — Robert R. (early 1954 – May 15 [cite news last = Gorman first = Christine coauthors = title = Strange Trip Back to the Future work = pages = language = English publisher = Time date = November 9, 1987 url =… …   Wikipedia

  • RoBERT — (chanteuse) Pour les articles homonymes, voir Robert. RoBERT Alias RoBERT Nom Myriam Roulet Naissance 14 octobre 1964 …   Wikipédia en Français

  • Robert I — may refer to: *Robert I of France (c. 865 ndash;923), King of France, 922 ndash;923, rebelled against Charles the Simple *Robert I of Poitiers (866 ndash;923), Count of Poitiers, Count of Paris (888), Marquis of Neustria, and King of West Franks …   Wikipedia

  • robert — [ rɔbɛr ] n. m. • 1928; du biberon Robert, marque vendue depuis 1888 ♦ Fam. Sein. « J aurais pu tomber plus mal. Tu verrais ses roberts : aux pommes » (Sartre). ● robert nom masculin (de Robert, nom d une marque de biberons) Populaire. Sein.… …   Encyclopédie Universelle

  • Robert — steht für den Vornamen Robert, siehe Robert (Vorname) den Nachnamen Robert, siehe Robert (Familienname) den Herrschernamen Robert, siehe Liste der Herrscher namens Robert einen Nebenfluss der Gitte in Frankreich, siehe Robert (Fluss) einen… …   Deutsch Wikipedia

  • Robert d’Eu — Robert d Eu Robert fournit une partie des nefs qui vont transporter les futurs vainqueurs de la bataille d Hastings. Robert d’Eu (1022 1089), comte d Eu, fut un baron anglo normand. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Robert II — may refer to:*Robert II of France (972 1031) *Robert II of Dreux (1154 1218) *Robert II of Scotland (1316 1390), known as The Steward *Robert II of Flanders (1065 1111), known as Robert of Jerusalem *Robert II, Duke of Burgundy (1248–1306)… …   Wikipedia

  • Robert d'Eu — Robert fournit une partie des nefs qui vont transporter les futurs vainqueurs de la bataille d Hastings. Robert d’Eu (1022 1089), comte d Eu, fut un baron anglo normand. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Robert de Ho — Saltar a navegación, búsqueda Robert de Ho (hacia 1140 hacia 1210), fue un poeta y literato anglo normando. Robert de Ho era originario de la península de Hoo en Kent, en la orilla izquierda del Medway. Fue el autor, con el anagrama de Trebor, de …   Wikipedia Español

  • Robert VI — d Auvergne Robert VI d Auvergne, né en 1250, mort en 1314. Robert VI fut comte d Auvergne (1280 1314) et comte de Boulogne (1280 1314), succédant dans les deux fiefs à son frère. Il était le fils de Robert V (v. 1225 1277), comte d Auvergne (1247 …   Wikipédia en Français